Comment le modèle de votre poussette influence-t-il la qualité de l’air respiré par votre enfant ?

Une récente étude menée par le professeur Prashant Kumar à l’université de Surrey au Royaume-Uni semble prouver que le modèle de poussette utilisé par les parents aurait un impact important sur la quantité de polluants à laquelle est exposé leur enfant. Une raison supplémentaire d’être particulièrement attentif au modèle que l’on choisit ?

Quelle influence la poussette a-t-elle ?

En ville, la majorité des polluants sont émis par la circulation des voitures. Ils sont donc propulsés par les pots d’échappement très près du sol. Parmi eux, une grande partie est trop lourde pour s’élever haut dans le ciel, résultat, ils stagnent proche du sol en grande quantité avant de se disperser dans l’air.

Ainsi, l’équipe du professeur Kumar a réussi à déterminer que la quantité de polluants à laquelle sont exposés les enfants en moyenne est 44 % plus élevée que pour les adultes. L’étude est formelle, elle conseille de se tourner vers un modèle de poussette avec une nacelle la plus élevée possible afin de faire chuter rapidement la quantité de polluant inhalée par l’enfant.

Comment protéger son enfant de la pollution ?

Quand votre enfant est dans sa poussette, le modèle est le premier facteur qui influence la quantité de polluant qu’il respire. Ainsi, l’étude menée à l’université de Surrey a démontré que sur un modèle de poussette à double nacelle, la nacelle inférieure était exposée à 72 % de polluants en plus ! Pour protéger son enfant, il faut donc acheter une poussette avec une nacelle la plus haute possible, mais pas seulement.

Les poussettes couvertes ont également démontré qu’elles participaient activement à diminuer la quantité de polluants inhalés par l’enfant. Enfin, le président de l’association française Respire rappelle que la meilleure chose à faire et de sélectionner ses itinéraires. En empruntant des rues avec moins de trafic, vous limitez l’exposition de vos enfants aux polluants. Il est également conseillé d’éviter de se promener aux heures de pointe.

Comment surveiller l’exposition à la pollution ?

Beaucoup de gens l’ignorent, mais les taux d’exposition à la pollution varient énormément selon l’endroit où vous vous trouvez en ville. Quand vous êtes sur le trottoir, la pollution est en moyenne 30 à 40 % inférieure à la pollution sur la chaussée qui se trouve à quelques mètres seulement. Si vous vous rapprochez des immeubles pour vous éloigner de la chaussée, le taux de polluants diminue encore davantage.

Malheureusement, il est impossible de se promener avec des appareils de mesure extrêmement précise. Il ne serait d’ailleurs pas souhaitable d’adapter chacun de ses itinéraires aux quantités de polluants. Néanmoins, il existe des applications qui permettent de surveiller la qualité générale de l’air. Sortir avec ses enfants quand elle est meilleure diminue les risques sur la santé à long terme.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *